À Propos BioDesign

BioDesign est un consortium mené par l’industrie formé d’entreprises, d’associations, d’établissements universitaires et de recherche de plusieurs secteurs tout en étant axés sur l’utilisation du potentiel des ressources naturelles du Canada pour l’aligner avec nos chaînes de valeur internationales et domestiques en croissance afin d’accélérer la transition du Canada vers une société durable faible en carbone. Ses défenseurs croient qu’une nouvelle industrie mondiale basée sur la biomasse fait maintenant son arrivée, que cette industrie connaitra une croissance rapide, et que le Canada a une possibilité unique de participer et de mener le développement de cette nouvelle industrie comme participant principal.

BioDesign a le potentiel de produire une croissance économique de 6 milliards de dollars; 64 200 nouveaux emplois directs et indirects; et une réduction des gaz à effet de serre de 4 millions de tonnes par année.

Stratégie Canadienne de Bioéconomie

En mai 2019, BioDesign a publié la première stratégie nationale de la bioéconomie du Canada, qui représente la vision de plus de 400 représentants de l’industrie de partout au pays.

La Stratégie recommande des actions dans quatre domaines prioritaires identifiés dans le travail de base effectué par le Conseil consultatif en matière de croissance économique, les Tables sectorielles des stratégies économiques, et les ministres des forêts du Canada. Pour que la bioéconomie du Canada connaisse du succès, il faut :

  • Un système réglementaire moderne qui permet l’innovation, offre une certitude à l’industrie et permet la bioéconomie;
  • Établir une intendance exemplaire du capital naturel du Canada, y compris de l’agriculture et de la foresterie;
  • Un climat d’affaires qui soutient la mise à l’échelle des entreprises canadiennes et qui fait du Canada un pays de premier plan dans la bioéconomie et un pays dans lequel il fait bon investir; et
  • Soutenir un écosystème d’innovation durable fort avec l’accent sur les grappes hautement performantes, la formation d’emplois et le développement des compétences.

Les consultations avec l’industrie ont permis de conclure qu’une stratégie nationale était nécessaire afin d’avancer pleinement la bioéconomie canadienne. La Stratégie reconnait le rôle des grappes d’innovation et des écosystèmes, qui sont la clé de l’avancement de la bioéconomie du Canada. Ces lieux facilitent les liens entre les producteurs, les PME et les grandes entreprises dans l’ensemble de la chaîne de valeur, au niveau domestique et international, et comprennent les producteurs et les transformateurs de biomasse, ainsi que les entreprises manufacturières produisant de la bioénergie, des biocarburants, des produits biochimiques, des biomatériaux, et des produits de consommation.

Avec cette Stratégie, l’industrie a établi les façons grâce auxquelles les avantages concurrentiels du Canada, y compris l’accès à la biomasse, le leadership international en foresterie et en agriculture, la gestion durable des ressources et une main-d’œuvre qualifiée, peuvent faire du Canada un chef de file mondial.

Les recommandations sont axées sur la commercialisation d’innovation pour permettre la croissance d’entreprises plus grandes, et sur l’adoption des produits et procédés canadiens dans les chaînes de valeur internationales. Les recommandations demandent au gouvernement de développer des politiques et de la réglementation et d’offrir un soutien aux entreprises et aux secteurs de l’agriculture et de la foresterie afin d’adopter des pratiques et de nouvelles technologies qui améliorent l’intendance des ressources naturelles et augmentent la productivité.

Lire Le Rapport